Pages

lundi, janvier 04, 2010

le tombé pile.

format : 2,5m X 1,5m


Aux beaux Arts, je suis tombée pile à la période de l'art conceptuel devenant pensée unique.
Et ça tombait mal, du fait que j'aimais trop dessiner pour renoncer à ce plaisir de m'investir
dans l'usage du trait.
Tout est langage, c'est à dire que chaque outil crée sa grammaire et que in fine, c'est la propre
vérité de l'artiste qui en tous les cas, se révèle.
Dans les galeries, l'écho a répondu : _ " Prenez un pseudo et faîtes deux carrières parallèles pour montrer d'un côté vos dessins et de l'autre, vos fresques". On aurait dû dire ça à Michel Ange, tiens ! Pour consulter son oeuvre, c'eut été tellement plus simple.
N'empêche, qu'en n'ayant jamais lâché "mon os", je regarde aujourd'hui la voie richissime que le dessin a pu m'ouvrir, en le maintenant présent quoi que je fasse, sur n'importe quel support et sous tout format. Il faut s'entêter dans la vie !