Pages

jeudi, janvier 07, 2010

... de l'origine

Poser la question de l'origine _ ces déesses mères sont là pour ça _
revient à désirer déceler l'instant de génèse d'une chose.
L'aspiration est de saisir le passage entre ce qui n'était pas là encore
et ce qui advient.
Force est de constater qu'à une valeur près, on ne fait que l'effleurer.
Dans l'interstice, entre zéro et un, en oscillation constante, on ne fait que
reconnaître l'existence d'un champ, celui de l'acte créatif en soi.
Le concept de l'origine a pour corolaire celui de décider.
Face à une toile blanche, s'ouvre une fenêtre transitionnelle, espace-
support d'une parole en vue de déposer une architecture animée d'une
proposition.
C'est un peu comme si, à la place de Dieu,
on ferait acte de poser un axiome purement.
Notre désir créatif est fondé sur un jeu de parole
qui croit vrai ce qu'il énonce,
et se promet d'élaborer un discours qui se tient.
N'oublions pas "qu'on fait mine de..."