Pages

jeudi, février 25, 2010

Une autre à la truelle !


Encore une tentative mais cette fois, en accompagnant 
le hasard avec l'intention d'inscrire un personnage.
A faire, c'est jubilatoire.
Pour autant, est-ce que ce que ça montre,
véhicule ce que j'ai envie de dire ?

Travailler la matière, plutôt que la rendre présente,
revient à jouer directement avec les mouvements
que je lui fais venir en allant la chercher au lieu
d'en bénéficier dès la case départ.
C'est un peu comme mon obsession de la lumière.
La faire venir du fond du tableau est mille fois
plus exaltant que de travailler le verre et de réaliser
de réels vitraux. 

Rendre lumineux comme un vitrail
c'est ça qui à mes yeux, vaut le plaisir de peindre.
Donc, je continue d'aller voir.