Pages

jeudi, décembre 31, 2009

F R E S Q U E S



L'usage de la fresque provient tout droit du rapport au cinéma, à l'image en mouvement,
tel que je considère l'art vivant. 
Son avantage ancestral, tient dans le fait que la fresque peut se mettre en scène n'importe où, notamment dans la rue, sur des murs, dans des salles publiques, chaque fois dans des lieux
où on ne l'attend pas.
Peindre une fresque induit l'implication du corps tout entier, si bien que l'acte devient une une sorte de danse, un défi contre la pesanteur, surtout si, comme je m'y prends, je compte sur la musique pour soutenir mon geste et l'ambition d'occuper et de dynamiser tout un espace, lequel de fait, me dépasse. Chaque fois, l'expérience est magnifique !